09 avril 2009

Notre programme aux provinciales 2009

09_avril_09_0261°) - La crise économique mondiale qui touche non seulement notre outil développement mais principalement notre jeunesse qui rencontre des difficultés et devra faire face à des problématiques conjoncturelles pour s’insérer économiquement et socialement 

2°) -  L’environnement qui reste un point incontournable et un défi permanent dans toutes les politiques publiques. L’incident de Goro Nickel avec la fuite de produits toxiques est révélateur de la vigilance et de la transparence à exiger des industriels. 

3°) - L’amélioration des conditions de vie, avec la résorption de l’habitat insalubre et spontané, la situation des retraités et l’insertion des jeunes et enfin, la lutte contre les problèmes d’insécurité. 

4°) - Le développement économique dont les fruits de la croissance doivent être équitablement répartis. Pour que ce développement économique soit durable, des éléments préalables doivent être réunis; 

5°) - La culture et la question identitaire. Les différentes communautés vivant en Nouvelle Calédonie ont naturellement le droit à préserver leur culture d’origine et perpétuer leurs coutumes dans le respect de leurs traditions respectives.

Le MCC persiste à croire que les travaux de réflexion qui ont eu lieu et qui ont consisté pour une large part à revenir sur les paroles d’hier et d’aujourd’hui, n’ont pas encore tout révélé, et de manière précise, sur les contours de la parole de demain, c'est-à-dire celle qui doit être scellée sur le respect de la parole donnée.

Cette parole de demain qui, selon le MCC, doit avoir comme cadre de référence et pour chaque communauté vivant en Nouvelle Calédonie, une sorte de « charte culturelle », une contribution destinée à la construction du destin commun prévu par les signataires de l’accord de Nouméa. Pour ce faire, chaque communauté devra recenser et identifier tous les éléments constitutifs de l’identité propre à l’ethnie d’origine et ce, en comparaison du contexte dans lequel elle évolue.

Le MCC considère que cette question d’identité est liée à celle des origines familiales et coutumières, dont la portée doit évoluer dans la fidélité aux valeurs de tolérance, de respect, de partage et de responsabilité.

Mais en même temps nous affirmons que l’on peut se rassembler autour de ce qui est essentiel sans forcément se ressembler. C’est la force de la République, c’est l’honneur de la France de permettre l’unité sans exiger l’uniformité.

6°) - La coopération avec les collectivités françaises du pacifique et notamment les relations avec la collectivité des îles Wallis et Futuna à travers l’accord particulier qui a été signé sous la précipitation en mars dernier :

Le MCC considère cette initiative de l‘actuel président du Gouvernement comme une manœuvre électorale destinée à s’attribuer les bonnes grâces de la communauté wallisienne et futunienne de la Nouvelle Calédonie.

Le contenu de cet accord ne satisfait aucunement le MCC puisque les actions constitutives de cet accord, ne prennent pas du tout en compte la situation des wallisiens et des futuniens résidant en Nouvelle Calédonie, notamment des autorités coutumières actuelles et se limitent à quelques actions sans importance dont la portée n’a aucune incidence sur le développement économique de l’archipel. Le MCC souhaite qu’un avenant à cet accord particulier puisse être signé et que toutes les actions contenues dans la contribution remise au Rassemblement UMP en novembre 2008 puissent trouver pleinement leur application effective.

Le MCC porte toute sa confiance au Rassemblement UMP afin que ce dossier puisse être revu et négocié, le moment opportun, en tenant compte des éléments soulevés par le MCC  dans le cadre de sa contribution à la réflexion sur cet accord.

Au même titre que pour Wallis et Futuna, le MCC est d’avis pour qu’un accord de coopération bilatérale puisse être discuté et signé avec la Polynésie Française et qui pourrait effectivement porter sur des échanges de savoir-faire et de compétences.

L’objectif de cet accord de coopération bilatérale est d’instaurer une entraide dans les moments de conjonctures difficiles afin de pallier les problèmes inhérents au chômage, à la vie chère et au pouvoir d’achat.

Lire : le programme politique du MCC en date du 15 avril 2009 


Posté par LeMCC à 03:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Notre programme aux provinciales 2009

Nouveau commentaire